Quelle formation pour devenir fustier ?

Vous êtes passionné par le bois et tout ce qui peut être fait avec ce matériau noble ? Si oui, vous avez tout pour embrasser un métier lié à l’artisanat ou à la construction. Parmi les différentes possibilités qui vous sont offertes, il y a le métier de fustier. Pour gagner votre vie en exerçant cette profession, vous devez remplir les prérequis. Quels sont-ils ? Lisez cet article pour découvrir la formation à suivre pour devenir fustier.

Les étapes à suivre pour devenir fustier

Pour information, une formation diplômante au métier de fustier n’existe pas en France ou ailleurs. Cela ne veut cependant pas dire que vous ne pourrez pas exercer cette profession et être reconnu comme spécialiste dans votre domaine.

Tout d’abord, vous pouvez vous tourner vers l’autoformation. Pour ce faire, vous devez lire des livres, des ouvrages techniques et regarder des vidéos spéciales en ligne. Ce qui est intéressant avec cette solution, c’est que les différentes œuvres sont régulièrement mises à jour. Vous aurez donc toutes les informations actuelles. Ces dernières vous permettront d’avoir une excellente connaissance théorique.

Ensuite, vous pouvez vous lancer dans la pratique. Pour ce faire, il faudra utiliser le savoir acquis dans les livres afin de réaliser des constructions basiques. Au nombre de celles-ci, on peut citer : les maisons d’enfants, les tables-banc et les niches. En outre, il existe des particuliers et des entreprises qui ont assez d’expérience dans le domaine. Vous pouvez les contacter pour des stages spéciaux.

Enfin, la pratique professionnelle s’avèrera nécessaire si vous tenez à faire du métier de fustier votre source de revenus.

fustier travail le bois

Quelles sont les conditions pour devenir fustier ?

Pour devenir fustier, vous devez nécessairement avoir un BEP ou un CAP en menuiserie, en couverture ou en construction charpente. Si vous prévoyez de devenir un encadreur, vous aurez besoin d’un diplôme de niveau BAC. Un certificat médical est aussi requis pour devenir fustier.

Dans le cadre de la réalisation de votre profession, vous serez amené à travailler sur des chantiers neufs ou sur des projets de rénovation. Il vous faudra nécessairement porter des équipements de protection individuelle.

Quelles sont les compétences et les aptitudes nécessaires pour devenir fustier ?

Les formations ne sont pas les seuls indispensables pour devenir fustier. Vous devez également acquérir des compétences et des aptitudes particulières. Vous devez maîtriser tout ce qui a trait à la maçonnerie et au béton. Vous devez réussir la pose de revêtement de sol et la couverture. Lorsque la situation l’impose, vous devez savoir gérer une équipe. Pour ce faire, vous devez faire preuve d’autorité et avoir le sens de l’organisation.

Dans la réalisation de vos différentes tâches, vous devez être rigoureux et avoir l’esprit d’équipe. Parfois, les imprévus peuvent arriver sur votre chantier. Dans ce type de situation, vous devez prendre vos responsabilités et être très réactif. Enfin, vous devez être créatif et avoir le sens de l’innovation.

En définitive, le métier de fustier peut être appris en auto-formation. Assurez-vous de disposer des prérequis afin d’en faire votre principale source de revenus.