Quelle formation pour devenir webmaster ?

Le webmaster crée, construit et entretient un site web et/ou intranet. En coordination avec les concepteurs et développeurs web, il organise le matériel, maintient l’infrastructure technologique et s’occupe du référencement…

En quoi consiste le métier de webmaster ?

La création du site est souvent l’étape initiale de son métier. Pour « mettre au monde » un site attrayant, il doit maîtriser tous les langages informatiques (XML, HTML) et faire preuve de créativité. Il n’est pas seul dans cette aventure : il dirige une équipe de graphistes, de développeurs web et d’autres professionnels.

Aux premiers jours de l’internet, le webmestre était responsable de l’ensemble du site, de la conception graphique à la publication du contenu éditorial rédigé par les rédacteurs de l’entreprise.

Sa mission

Avec l’avènement du Web 2.0, le webmestre s’est vu déléguer certaines fonctions et en attribuer d’autres au cours d’un projet Web. Désormais, il doit imaginer le design du site et créer les applications web qui lui permettront de publier son propre contenu. En ce qui concerne le développement du site, il devra continuer à en superviser la maintenance et la gestion du contenu.

Le champ d’action du webmestre varie en fonction de la taille de son organisation ; l’administrateur du site web aura d’autres tâches à accomplir. Il peut porter le titre d’intégrateur web ainsi que celui de graphiste car les futurs spécialistes du numérique apprennent à maîtriser les outils d’infographie et les logiciels de PAO tels que Photoshop, Indesign, Dreamweaver ou Illustrator tout au long de la formation web.

Il est en charge des aspects techniques d’un site web et doit maîtriser un langage de programmation tel que HTML5, CSS3 et JavaScript. Il entretient des relations avec l’hébergeur, développe les pages, corrige les problèmes techniques et participe à la sélection des sous-traitants, tout cela en même temps.

Il crée et contrôle les applications en écrivant les lignes de code nécessaires à la réalisation d’un produit web, par exemple en mettant en place des règles de navigation. Il est également chargé de tester et de corriger les fonctionnalités. Il est responsable de l’entretien du site, de son animation et de son contenu éditorial.

Il lui incombe d’assurer l’intégration technique et graphique des informations. Il peut être amené à composer des newsletters, à gérer des FAQ, voire à animer des communautés dans certaines entreprises.

Quelles sont les études et formations nécessaires pour devenir webmaster ?

Les formations en informatique sont nombreuses, et une carrière de webmaster est généralement accessible avec un diplôme de type Bac +2/5.

Au niveau bac +2, on trouve le BTS SIO (services informatiques aux organisations), spécialisé dans les solutions logicielles et les applications métiers, avec des cours sur les langages web, les services d’infrastructure, la programmation web, la gestion de projet, etc.

Le DUT MMI (métiers du multimédia et de l’internet) prépare aux métiers de la conception, du développement et de la gestion de services multimédias, de la communication d’entreprise et de la gestion de réseaux. Enfin, le DEUST webmaster et métiers de l’internet s’adresse aux candidats qui souhaitent devenir webmasters. Ce diplôme prépare les étudiants à des missions de création et d’animation de sites sous différents formats (internet, intranet) (mobile, …).

Un certain nombre de licences professionnelles en communication et en informatique sont requises au niveau bac +3 (licence pro activités et techniques de communication, licence pro réseaux et télécommunications, spécialité conception et maintenance de services intranet-internet, licence pro systèmes et logiciels informatiques, spécialité concepteur). Intégrateur, par exemple, ouvre la voie à des vocations spécifiques du web, comme celle de webmaster.

Au niveau bac +5, on peut devenir webmaster en sortant d’une école d’ingénieurs spécialisée dans le multimédia ou le marketing digital. Il existe également des masters qui permettent d’accéder à la profession :

  • Master de créativité numérique avec une spécialisation en design d’interface
  • Master information et communication avec une spécialisation en conception de projets numériques
  • Master of science en information et communication avec une orientation vers les métiers de l’information et des médias numériques

De nombreuses formations en webmarketing, ux design, et référencement naturel permettent d’acquérir ou de renforcer des compétences indispensables aux webmasters actuellement en place, ainsi qu’aux experts du secteur souhaitant devenir webmaster.

A quel salaire peut prétendre un webmaster ?

Un webmaster débutant gagnera 2 000 € bruts par mois, tandis qu’un webmaster confirmé gagnera 3 500 €.

La rémunération varie en fonction du niveau de formation, de la tâche et du secteur d’activité.

Quels sont les débouchés du métier?

Le webmaster travaille dans les petites et moyennes entreprises (PME), les sites web et le commerce électronique, les associations, et le secteur public (administrations, collectivités locales, etc.).

Les nouvelles technologies ont contribué à l’émergence de nouveaux métiers. Parmi ceux-ci, l’un des plus essentiels en matière d’Internet et de Web : le métier de Webmaster. Le Webmaster est l’administrateur du site web.

C’est lui qui le crée en fonction des demandes de son client, le met à jour et l’entretient. C’est un travail multidimensionnel puisque le webmestre doit savoir construire l’esthétique du site en tant que web designer, mais aussi booster sa visibilité en tant que webmarketeur et référenceur.

Dessin de croquis de mise en page de site Web

Quels sont les différents profils de webmaster ?

Aujourd’hui, on peut observer trois types différents d’annonces d’entreprises demandant un webmaster :

Webmaster SEO

De nombreux webmasters, si ce n’est la plupart, ont atteint le niveau de véritables spécialistes du référencement. En effet, avec le développement exponentiel du nombre de sites web, de blogs et de réseaux sociaux, il est essentiel de se démarquer et d’apparaître sur les premières pages des moteurs de recherche.

Pour ce faire, vous devez inclure un lien vers votre site web. Les tactiques sont nombreuses, et l’objectif est de plus en plus difficile à atteindre. Lorsqu’une tâche n’est pas attribuée à un professionnel du référencement (comme c’est souvent le cas dans les grandes entreprises), c’est le webmaster qui est chargé du référencement.

Le webmaster doit connaître les principes fondamentaux du SEM (Search Engine Marketing), du SEA (Search Engine Advertising, Adwords) et du SEO (Search Engine Optimization, ou référencement naturel). Dans ce contexte d’activité, le webmaster assure la visibilité du site qu’il supervise et doit délivrer du trafic par de nombreuses techniques.

Webmaster éditorial

Quel que soit le profil, il est difficile de devenir webmaster sans avoir préalablement appris les bases techniques de l’entreprise, à savoir les bases des langages de programmation (JavaScript, PHP, Dreamweaver, HTML, Flash, etc.) et d’autres normes techniques telles que CSS, XML, etc. Un webmaster ne peut pas se contenter d’être un rédacteur indépendant.

Sans la dimension technique, la capacité d’un webmaster à exercer son métier sera fortement limitée ; une formation sera nécessaire pour appréhender les principes fondamentaux du HTML, des outils de correction d’images et des systèmes de gestion de contenu.

Un webmaster strictement « technique », en revanche, sera rapidement limité s’il n’est pas capable de publier des articles décents (intéressants et « seo friendly ») pour conserver son public. Par conséquent, un webmaster compétent doit être capable d’appréhender à la fois la technique, l’éditorial, le référencement et les plateformes de médias sociaux. Le webmaster moderne est un homme ou une femme multitâche ; il est le mouton à 5 pattes que tant de PME recherchent !

Webmaster designer

Quel que soit le profil, il est difficile de devenir webmaster sans avoir préalablement appris les bases techniques de l’entreprise, à savoir les bases des langages de programmation (JavaScript, PHP, Dreamweaver, HTML, Flash, etc.) et d’autres normes techniques telles que CSS, XML, etc. Un webmaster ne peut pas se contenter d’être un rédacteur indépendant.

Sans la dimension technique, la capacité d’un webmaster à exercer son métier sera fortement limitée ; une formation sera nécessaire pour appréhender les principes fondamentaux du HTML, des outils de correction d’images et des systèmes de gestion de contenu.

Un webmaster strictement « technique », en revanche, sera rapidement limité s’il n’est pas capable de publier des articles décents (intéressants et « seo friendly ») pour conserver son public. Par conséquent, un webmaster compétent doit être capable d’appréhender à la fois la technique, l’éditorial, le référencement et les plateformes de médias sociaux. Le webmaster moderne est un homme ou une femme multitâche ; il est le mouton à 5 pattes que tant de PME recherchent !

Laisser un commentaire