Qu’est ce que la formation VTC ?

Vous avez probablement entendu parler du célèbre acronyme VTC, qui signifie « véhicule de transport avec chauffeur ».

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises de VTC accordent une grande importance à la qualité et au professionnalisme de leurs chauffeurs afin de garantir la satisfaction totale de leurs clients. Vous vous demandez donc en quoi consiste la formation pour devenir un chauffeur VTC professionnel.

Cette formation VTC porte sur le droit des transports, la sécurité routière, la langue française et la langue anglaise. Elle donne également accès à la réglementation nationale des VTC.

Pourquoi devenir chauffeur VTC ?

Le métier de chauffeur VTC s’accompagne d’un certain nombre d’avantages et de privilèges. Tout d’abord, c’est une profession qui vous permet de gagner de l’argent tout en répondant facilement à vos besoins en capital. Il peut être exercé à temps plein ou à temps partiel. Ensuite, ce métier représente une chance de changement et de reconversion, ainsi que la clé de l’indépendance et de l’autonomie.

Ainsi, le chauffeur de VTC a plus de liberté dans l’organisation de son emploi du temps. Il peut ainsi consacrer du temps à lui-même et à ceux qui lui sont chers. Enfin, l’intégration dans cette profession est simple et moins fastidieuse. Les conditions d’utilisation du VTC dans l’entrepreneuriat sont simples.

Cependant, pour devenir chauffeur privé, il faut d’abord suivre une formation complète. Réussir l’examen VTC et recevoir son certificat est la clé pour accéder à cette illustre profession.

Quels sont les avantages du métier ?

Un emploi de chauffeur privé présente un certain nombre d’avantages. C’est un travail très lucratif au départ. Ceux qui exercent cette activité à plein temps peuvent gagner des milliers d’euros par mois. Si vous travaillez à temps partiel, cet emploi peut être un excellent moyen de compléter vos revenus.

Un autre avantage de devenir chauffeur privé est que vous pouvez fixer vos propres horaires de travail. Dans cette mesure, le professionnel dispose d’une certaine souplesse dans la gestion de son temps, ce qui lui permet de profiter de moments privilégiés avec sa famille. En outre, la déclaration de l’activité et l’obtention du statut d’indépendant sont toutes deux très simples.

Quels sont les critères indispensables pour ce métier ?

Pour exercer en tant que chauffeur privé, vous devez d’abord obtenir une licence professionnelle. Pour l’obtenir, il faut être titulaire d’un permis B valide depuis au moins trois ans, d’un certificat d’aptitude physique, d’un casier judiciaire vierge et d’une formation dans un centre agréé.

Pour réussir dans son métier, le chauffeur doit être de bonne humeur, bien habillé, et surtout, avoir un grand sens du service.

Quels est le salaire d’un chauffeur VTC ?

Ces dernières années, le nombre de chauffeurs de VTC a augmenté de façon spectaculaire. Cette alternative aux taxis traditionnels gagne en popularité, et de nombreux entrepreneurs se lancent aujourd’hui sur ce marché florissant. Vous voulez savoir combien gagne un chauffeur privé avant de tenter votre chance ?

Chauffeur salarié

Lorsqu’il est embauché, le chauffeur VTC travaille pour une entreprise spécialisée dans le transport de personnes. En CDD ou CDI, il doit respecter des horaires convenus avec ses supérieurs. Son salaire est fixe et peut être complété par des commissions de course ou des primes annuelles.

Le véhicule et son entretien sont à la charge exclusive du propriétaire de l’entreprise. Par conséquent, le chauffeur privé salarié n’a pas de frais supplémentaires à prendre en compte.

Son salaire mensuel est compris entre 1 800 et 2 500 € bruts par mois.

Chauffeur indépendant

Lorsqu’ils travaillent à leur compte, les chauffeurs de VTC utilisent généralement une ou plusieurs plateformes pour entrer en contact avec les clients, comme Uber, Bolt, Heetch, Free Now, Marcel ou Allocab, pour n’en citer que quelques-unes.

Cette mise en relation entre le chauffeur et l’usager qu’il transporte est, bien entendu, payante. Pour ce faire, la plateforme prélève une commission sur chaque course effectuée.

En tant qu’indépendant, vous pourrez accepter autant de missions que vous le souhaitez, dans les créneaux horaires de votre choix (journée, week-end, soirée, nuit).

Cependant, contrairement à un chauffeur salarié, vous devrez payer certains frais liés à la profession, tels que l’achat/la location du véhicule, l’essence, l’entretien, etc.

Votre rémunération nette correspondra donc à vos recettes d’achats après déduction de toutes vos dépenses.

Cependant, comme la plupart des plateformes fixent un prix minimum par trajet (7 € en moyenne), on peut estimer que pour une semaine de 40 heures, la rémunération mensuelle nette d’un chauffeur indépendant se situe entre :

  • 1 390 € et 1 920 € s’il travaille principalement en semaine
  • 1 670 € et 2 280 € s’il travaille principalement le week-end
formation réussi

Comment choisir la bonne formation ?

Il est beaucoup plus facile de devenir chauffeur privé que chauffeur de taxi. Cependant, il faut remplir certaines conditions et suivre une formation pour obtenir une carte professionnelle de VTC.

Plusieurs options plus ou moins coûteuses s’offrent à vous :

  • Formez-vous à votre examen en candidat libre auprès de la Chambre des métiers
  • Trouvez une formation en ligne et passez votre examen en candidat libre à la Chambre des métiers de votre département
  • Trouver un centre de formation privé qui vous accompagnera de la préparation au jour de l’examen

Le bon plan : Le site de Pôle Emploi

N’hésitez pas à consulter le site de formation de Pôle Emploi. Il recense un grand nombre d’établissements de formation situés dans toute la France.

Si vous êtes inscrit à Pôle Emploi, vous pouvez demander à votre conseiller, il est à votre disposition pour vous aider. Il pourra également vous informer des éventuelles hypothèses (totales ou partielles) de votre formation en fonction de votre statut actuel.

Combien coûte la formation VTC?

Chaque établissement de formation à la conduite VTC a ses propres prix (de la même manière que les auto-écoles). La fourchette de prix se situe entre 500 € et 1 500 €, selon le cours et l’école. En outre, les prix varient en fonction du cours choisi, du type de préparation, de la durée de la formation…

La formation en ligne est un excellent moyen de passer l’examen à son propre rythme, en fonction du temps dont on dispose pour assister aux cours. Car la priorité est bien d’avoir une formation digne de ce nom, professionnelle et qualitative, afin de devenir conducteur dans les meilleures conditions avec des formateurs qualifiés et professionnels.

A qui s’adresse cette formation ?

La formation s’adresse aussi bien aux nouveaux conducteurs qu’aux conducteurs expérimentés ; toute personne souhaitant obtenir une carte de conducteur VTC professionnel doit avoir suivi la formation pour devenir conducteur.

Pour cela, il faut être titulaire du permis B depuis au moins trois ans, être majeur, être titulaire du PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1) depuis deux ans, avoir un casier judiciaire vierge et disposer d’un certificat d’aptitude physique délivré par le préfet.

Comment passer l’examen VTC ?

La formation VTC dure généralement une cinquantaine d’heures. Ces heures sont réparties sur au moins deux semaines pour tenir compte de la disponibilité de l’aspirant au métier de chauffeur VTC. C’est à ce moment que commence la transmission des connaissances grâce à l’utilisation de supports de cours numériques et physiques.

Des évaluations des connaissances acquises et des séances de remise à niveau sont fréquemment intercalées dans les modules de cours.

Cette formation est également accessible aux personnes surchargées de travail qui ne peuvent pas assister aux cours en présentiel. Ces personnes peuvent désormais suivre l’intégralité de la formation directement depuis leur smartphone ou leur ordinateur, grâce au e-learning. Le futur chauffeur professionnel de VTC doit passer l’examen de VTC à la fin de la formation.

En effet, les connaissances acquises pendant la formation sont prises en compte dans cette évaluation finale pour certifier la maîtrise de la conduite de l’apprenant.

Ainsi, pour être agréé, l’apprenant doit avoir une note supérieure ou égale à 10/20. Ce n’est qu’après avoir réussi cet examen que l’apprenant reçoit sa carte VTC, le certifiant comme un professionnel confirmé du VTC.

Laisser un commentaire